Skip to content

À propos de ce blog


IMG_1113Pourquoi un blog sur la négociation ?

Une trajectoire personnelle est toujours le résultat des rencontres qui l’ont émaillées. La mienne fut définitivement marquée par mes origines libanaises et les conflits du Moyen-Orient d’un côté et, la découverte de la « Négociation Raisonnée » élaborée par Roger Fisher et William Ury  du Harvard Negotiation Project, de l’autre. J’ai consacré ma vie à l’étude, la recherche et la diffusion des approches constructives de la négociation.

Pour cela j’ai :

  • fondé le Centre Européen de la Négociation, Médiateurs sans Frontières et Dialogue Médiation
  • formé des milliers de managers et négociateurs professionnels de tout type d’entreprises et organisations
  • animé des dizaines de conférences sur la réussite en négociation
  • conseillé des dirigeants dans leurs négociations d’affaires de cessions et acquisitions, commerciales, hiérarchiques et sociales
  • écrit une thèse de Doctorat sur la négociation, un livre sur la négociation avec les enfants « mange ta soupe et …tais toi ! », un autre sur la négociation avec les partenaires sociaux «  circulez y a rien à négocier », un troisième sur la négociation avec soi-même «  si c’était à refaire » et un dernier sur la négociation de son divorce «  Nous deux c’est fini »
  • supervisé et adapté la traduction en français des principaux ouvrages de Fisher, Ury et Patton : « comment réussir une négociation », « les secrets d’une bonne relation », « négocier avec les gens difficiles », « conduire des conversations difficiles », « comment dire un non positif » et « gérer ses émotions »
  • lancé la Fondation Ghazal pour l’éducation, la recherche et la paix au Liban.

 

Plus de trente ans après, quel est le bilan en France ?

La négociation n’a plus tout à fait cette image dévalorisée et négative l’associant systématiquement au « marchand de tapis » d’un côté, au mensonge et autres manœuvres manipulatoires utilisées par certains, de l’autre.

Rares sont ceux qui ne se réclament plus de la négociation dite « gagnant-gagnant » même si leurs pratiques n’y sont pas toujours en conformité avec ses principes.

La prévention et la gestion négociée des conflits sont perçues par beaucoup comme la meilleure voie à suivre prodiguant la recherche de solutions permettant une sortie honorable à toutes les parties.

Les écoles de commerce et universités ont, dans leur grande majorité, introduite un enseignement à la négociation dans leur cursus académique.

Le chemin parcouru pour implanter ces approches constructives de la négociation est énorme quand on connaît la conception problématique du conflit en France, le déficit chronique en matière de culture de la négociation et le mode de prise de décision qui privilégie souvent la décision unilatérale descendante. J’y ai sans nul doute contribué ainsi que beaucoup d’autres qui ont pris le train en marche.

Aller plus loin encore

Toutefois, beaucoup reste à faire pour ancrer des pratiques simples et de bon sens mais difficiles à appliquer car allant à l’encontre des sagesses populaires et des conventions communément admises.

J’ai donc décidé de partager mon expertise avec le plus grand nombre. Mon but est d’élargir encore plus la diffusion de ces approches et d’accroitre la prise de conscience que, dans ce monde interconnecté où nous vivons, la négociation raisonnée non seulement aide à faire que le monde soit meilleur, mais surtout donne encore de l’espoir face à tous ces conflits endémiques qui continuent à secouer la planète et dont l’actualité nous abreuve au quotidien.


Michel Ghazal