Skip to content

La « 3ème Voie » de Stephen R. Covey

couverture 3ème voieJ’ai toujours en mémoire l’histoire que racontait ma mère de ce garçon du voisinage qui saccageait son jardin. Elle ne l’a jamais attrapé la main dans le sac, mais elle était persuadée que c’était son œuvre.

Plutôt que de le réprimander ou de chercher à le punir, elle l’a abordé un matin alors qu’il était seul : « Je sais que tu es un bon garçon et en plus tu es fort et les autres enfants du quartier te respectent pour cette raison. Il y a quelqu’un de méchant qui détruit mes jolies fleurs auxquelles je tiens beaucoup. J’ai besoin de ton aide pour faire en sorte que cela cesse. Je voudrais te confier la responsabilité de protection du jardin, en contrepartie de quoi je te ferais goûter mes bons gâteaux chaque fois que j’en fais. Je sais que je peux compter sur toi ». A partir de ce jour, les dégâts ont cessé.

En lisant « La 3ème voie » de Stephen R. Covey, l’auteur du best-seller mondial « Les 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent », l’anecdote de ma mère m’est revenue en mémoire.
Face aux conflits, disputes et problèmes divers que nous devons affronter au quotidien et face aux conflits incessants entre les peuples qui secouent la planète que les médias nous rabâchent tous les soirs devant nos écrans TV, nous finissons par penser que ces problèmes sont insolubles.

L’auteur décode les origines des conflits et les manières habituelles de les traiter. Pour lui, les conflits se déclenchent souvent pour des raisons d’équité. Il fait le constat que c’est notre manière d’aborder les différends qui pose problème.  Chacun est enfermé dans sa position et croit qu’il faut soit l’imposer par la force, soit céder soit fuir. (NB à ceux qui ont suivi mes formations, est ce que cela vous rappelle quelque chose ?)

Comment agir alors ? En changeant radicalement notre façon de penser grâce à la « synergie créatrice » et à la méthode de « divergence/convergence » (ne pas se précipiter vers la première idée de solution mais ouvrir notre horizon afin de multiplier les idées avant de converger vers notre problème et choisir la plus appropriée).

La « 3ème Voie » est compatible avec la « Négociation Raisonnée »

C’est ainsi qu’apparaît « La 3ème voie » qui rappelle très fortement la « Négociation Raisonnée » de Roger Fisher et William Ury qui incite à l’invention d’une « Nouvelle Option ». Il ne s’agit pas du compromis pauvre entre « ma façon » ou « la vôtre » insatisfaisant pour tous, mais véritablement d’un résultat innovant qui peut combler nos attentes au-delà de toute espérance.

Pour envisager la « 3ème voie »il convient d’abord de prendre conscience de moi, « me voir » puis respecter votre point de vue différent du mien, « vous voir », que je dois chercher à comprendre. Puis agir en synergie pour envisager la « 3ème » voie », c’est à dire trouver une solution meilleure que toutes celles que l’on a pu envisager jusque-là. La synergie permet de dépasser la problématique de l’équité. Elle suppose de pouvoir « lâcher prise » de sa position et sortir de la pensée binaire : j’ai raison, tu as tort.

Nul besoin d’être génial ni d’investir beaucoup dans les recherches, il faut réfléchir d’une autre façon. Pour cela il convient de pratiquer l’écoute empathique et nous montrer sincèrement ouverts aux idées divergentes. Pour cela, S. Covey propose d’installer « un théâtre magique » où aucune idée n’est proscrite. Au-delà du brainstorming qui débouche souvent sur un résultat banal, c’est un véritable processus créatif avec des étapes qui conduisent à la « 3ème voie ». Plutôt que de se disputer pour sa part du gâteau, chercher à avoir un gâteau encore plus grand. Quand on ne fait que diviser un gâteau, en fin de compte, il reste toujours le même. Ni être accommodant, ni combattre, ni renoncer, la « 3ème voie » vise à transformer la situation pour fabriquer un autre gâteau plus gros. A condition, bien entendu, de dépasser le principal obstacle à la synergie : l’orgueil.

Stephen R. Covey va ensuite appliquer son approche et les paradigmes qui la sous-tendent dans le milieu professionnel, à la maison, à l’école, à la loi, dans la société puis dans le monde avec à chaque fois des anecdotes concrètes et parlantes.

Inventer des solutions innovantes grâce à la « 3ème Voie »

– LEGO, le fabricant de jouets danois, a développé des milliers d’idées de nouveaux produits grâce à des clients qui avaient piraté son système informatique. Face à un problème de piratage (des passionnés ont réussi à accéder aux plans techniques des ingénieurs Lego et ont confectionné leurs propres jouets), au lieu de dénoncer les pirates en question, Lego les a contactés, a essayé de les comprendre puis… leur a proposé un partenariat !Eux concevaient de nouveaux produits et Lego leur procurait les matières premières et ensuite…écoulait ces nouvelles lignes de produits.

– Une école en zone d’éducation prioritaire menacée de fermeture a vu ses effectifs et résultats scolaires grimper en flèche. L’école en question souffrait de délinquance, ses murs étaient pleins de graffitis, les professeurs, désespérés, ne savaient plus quoi/comment faire, etc. Le proviseur, qui avait lu le précédent livre de Covey, a tenté de réfléchir autrement. Donc, plutôt que de punir les élèves, le proviseur leur a proposé d’être les « acteurs » de l’école. Elle a par exemple nommé tel élève responsable de la cantine, tel autre responsable de telle cour, etc.

 – Le chef de la police municipale de Richmond au Canada qui faisait face à quatre vingt mille crimes et délits par an, insatisfait d’être cantonné à son rôle de répression de la criminalité, cherchait inlassablement d’autres possibilités que les pratiques agressives pour faire respecter la loi. Plutôt que de dresser inlassablement des procès verbaux à ceux qui enfreignent la loi, pourquoi ne pas récompenser des jeunes qui la respectent ou font quelque chose d’utile ? Ainsi naquit l’idée des « contraventions positives » échangeables aussi bien contre une part de pizza, un baladeur ou aller gratuitement à la piscine ou la patinoire. Ceci a radicalement changé la relation de la police avec les jeunes et la prévention a pris une dimension réelle et concrète.

Afin que la vie soit vécue en « crescendo » et pas en « diminuendo »

Grâce à la 3ème voie, S. R. Covey nous invite à vivre en « crescendo » à l’instar de Pablo Casals qui continua à jouer de la musique jusqu’à ses quatre-vingt-dix-sept ans en s’entraînant chaque jour durant trois heures. A la question, pourquoi il continuait à jouer, il répondit : « J’ai remarqué une amélioration… J’ai moi-même noté que je devenais meilleur. »

Il en est de même du Président Carter et de son épouse Rosalynn qui s’étaient demandés s’il y avait réellement une vie après la Maison Blanche. Au découragement de départ ressenti et l’impression de vide, il se réveilla un matin avec le projet de devenir un agent de la paix et de la guérison. Le Centre Carter allait voir le jour avec pour objectif de résoudre les conflits, insuffler un vent de démocratie et rétablir les droits de l’homme où ils le peuvent.

Chacun peut agir au sein de son cercle d’influence pour insuffler proportionnellement à ses moyens la « 3ème voie » face aux challenges rencontrés de problèmes apparemment insolubles. Plutôt que renoncer ou se satisfaire de solutions boiteuses et insatisfaisantes, y faire face et les aborder avec une toute autre mentalité.

Malgré certaines longueurs qui peuvent lasser, à lire absolument.

La 3ème Voie, par Stephen R. Covey, First Editions, 24,95 €.

 

Un commentaire Écrire un commentaire
  1. Michel Pisano #

    Bonjour Michel
    Merci de tes réflexions et mettre en partage ton expérience. Je connais ta richesse en négociation as -tu quelques éléments partageable sur le plan de la vente ? Pour moi on peut vendre sans négocier, mais jamais négocier sans avoir au préalable vendu, il faut que l’on soit d’accord sur « l’objet du désir » pour négocier.
    Je serai vraiment très heureux de tes apports.
    Amicalement
    Michel

    avril 6, 2013

Répondre

Vous pouvez utiliser du HTML simplifié dans vos commentaires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner au flux RSS des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.