Skip to content

Comment annoncer une mauvaise nouvelle avec le non positif ?

Annoncer une mauvaise nouvelle, est une manière de dire non à quelque chose qui devient inacceptable pour soi. Beaucoup de négociateurs considèrent qu’il s’agit d’une des situations les plus difficiles à affronter. Cela peut aller de dire non à un client qui demande une remise importante, à un collaborateur qui demande une augmentation de salaire, à son chef qui veut vous faire travailler sur un projet le week-end où vous avez prévu de partir avec votre campagne , à son enfant qui veut un scooter. D’une certaine manière nous pouvons aussi dire que le terrorisme est une manière extrême de dire non.

Dans la vidéo qui va suivre, j’explique comment annoncer à son conjoint sa décision de se séparer. Personne ne dit  » je te quitte  » de gaîté de coeur. « Aussi longue qu’ait été la maturation de cette décision, annoncer un divorce est toujours une souffrance* ». Réussir cette annonce implique de passer par trois étapes:

  1. Se préparer à l’annonce;
  2. Délivrer la nouvelle;
  3. Suivre l’annonce afin d’aider le conjoint à accepter votre décision.

Mais quelles que soient les précautions prises, le choc ressenti face à votre choix sera intense. Il s’agit surtout de l’amortir.

Cette approche est identique quelque soit la mauvaise nouvelle à annoncer. Elle s’appuie sur le schéma en trois étapes du  » Non positif  » proposé par William Ury : Oui ! Non. Oui?.  » Contrairement à un non ordinaire qui commence par non et se termine par non, un non positif commence par oui et se termine par oui « . Le premier oui souligne ce qui compte pour vous et exprime vos intérêts; le non affirme votre pouvoir et fixe de manière neutre et ferme une limite claire; le second oui soutient votre relation à l’autre en proposant une nouvelle option que vous pouvez accepter tous les deux.

Se séparer ou divorcer, c’est dire Non au mariage.

* Michel Ghazal et Bertrand Reynaud, Nous deux c’est fini…Comment bien réussir sa séparation, édition du Seuil, 2008, 367 pages

Un commentaire Écrire un commentaire
  1. Thierry Ginestet #

    l’approche par le « je » est souvent un bon outil dans la communication… et quels respect et élégance dans ce discours …
    Je vais acheter ce bouquin. Merci

    novembre 20, 2013

Répondre

Vous pouvez utiliser du HTML simplifié dans vos commentaires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner au flux RSS des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.